Dossier  : Rapport d'information sur la pauvreté

Délégation sénatoriale à la prospective

Rapporteur : Yannick Vaugrenard

Consulter le rapport complet

La pauvreté est un fléau qui touche plus de 8 millions de personnes en France. Des dispositifs existent pour leur venir en aide, mais ils sont trop souvent méconnus ou insuffisants.

Au-delà de l’existant, il est impératif de réfléchir à des solutions innovantes qui permettraient, en particulier, de mieux anticiper le « basculement » vers la pauvreté et de casser la spirale infernale qui, par transmission, conditionne trop souvent l’avenir des enfants.

J’ai été désigné, par la délégation à la prospective, pour élaborer un rapport que je rendrai d’ici 6 à 7 mois. Le site internet permettra de vous informer sur l'avancée des travaux.

 

 

Les auditions

 

Mardi 21 mai 2013 :

  • M. Bertrand de KERMEL, président du comité Pauvreté et politique.
  • M. Jean-Michel CHARBONNEL, enseignant en sciences sociales, auteur de « La Pauvreté en France : permanences et nouveaux visages ».

Jeudi 23 mai 2013 :

  • M. Jérôme VIGNON, président, et M. Didier GELOT, Secrétaire général de l’Observatoire national de la Pauvreté et de l’exclusion sociale.
  • Mme Emmanuelle GUYAVARCH, Directrice de l’Observatoire du Samu Social de Paris.

Mardi 4 juin 2013 :

  • Mme Brigitte ASLBERGUE, responsable du département Solidarités familiales du Secours Catholique.

Jeudi 6 juin 2013 :

  • M. Nicolas DUVOUX, Maître de conférence en sociologie Université Paris-Descartes.
  • Mme Fabienne QUIRIAU, directrice générale de la Convention Nationale des Associations de Protection de l’Enfant.
  • M. Julien LAUPETRE, Président du Secours Populaire Français

Jeudi 20 juin 2013 :

  • M. Christophe FOUREL, chef de mission, et M. Pascal NOBLET, de la Direction générale de la cohésion sociale, Mission analyse stratégique, synthèses et prospective.
  • M. Julien DAMON, consultant et Professeur associé à Sciences-Po.

Mardi 25 juin 2013 :

  • M. Philippe KOURILSKY, professeur au Collège de France, membre de l’Académie des sciences.

Mardi 16 juillet :

Lundi 16 septembre :

  • M. William Mayhew, de l'association "La Fraternité" à Saint-Nazaire.

Vendredi 20 septembre :

  • Mme Marie-Fraçoise ROUE, Responsable du Secours catholique à Saint-Nazaire.

Lundi 30 septembre :

  • M. Jean Danais, secrétaire Général du Secours Populaire à Saint-Nazaire.

Lundi 7 octobre :

  • M. Tanneguy Vuillefroy, responsable des restos du coeur à Saint-Nazaire.

Mercredi 16 octobre :

  • M. Camille PEUGNY, maître de conférences en sociologie-Université Paris VIII.

Mercredi 30 octobre :

  • Mme Aline ARCHIMBAUD, sénatrice de la Seine-Saint-Denis.

Jeudi 31 octobre :

  • M. Philippe WARIN, responsable scientifique à l'observatoire des non-recours aux droits et services.

Mercredi 6 novembre :

  • M. Olivier Berthe, président national des restos du coeur.

Mardi 19 novembre :

  • M. Bernard SEILLIER, ancien sénateur.

Mardi 26 novembre :

  • M. Etienne PINTE, Président du CNLE (Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale).

Jeudi 28 novembre 2013 :

  • M. Thierry KUHN, administrateur Emmaüs France, accompagné de M. Gilles Ducassé, délégué adjoint de la branche économie solidaire et insertion.
  • M. Eric MOLINIE, ancien Président du Samu social de Paris (directeur adjoint et conseiller du Président EDF – direction du développement durable).

Novembre 2013 :

  • Mme Aline ARCHIMBAUD, Sénatrice de la Seine-Saint-Denis, auteure d’un rapport remis au Premier Ministre sur l’accès aux soins des plus démunis

Mardi 10 décembre 2013 :

  • M. Christophe ROBERT, délégué général adjoint de la Fondation Abbé-Pierre

Mercredi 18 décembre 2013 :

  • M. Laurent DAVEZIES, Professeur au CNAM, spécialiste des politiques territoriales

Vendredi 20 décembre 2013 :

  • M. François CAZEAU, CCAS de St-Nazaire (qui intervient auprès des Restos du Cœur et des associations caritatives)

Mercredi 22 janvier 2014 :

  • Echanges avec des élus de l'Association des départements de France

Jeudi 23 janvier 2014 :

  • Rencontyre avec ATD Quart Monde

Jeudi 6 février 2014 :

  • M. François CHEREQUE, Président de l’Agence du Service Civique. 

    Chargé par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault du suivi du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale.

Les déplacements

 

Mercredi 10 juillet 2013 :

  • Echange au Samu social de Paris, avec M. Eric MOLINIER, Président : présentation de la plateforme du 115, briefing des équipes et départ pour la maraude de nuit.

Mercredi 18 décembre 2013 :

  • Second échange au Samu social de Paris, avec M. Eric Pliez, nouveau Président : briefing des équipes et départ pour une nouvelle maraude de nuit.

Mercredi 8 et jeudi 9 janvier 2014 : déplacement à Bruxelles.

  • Entretien avec M. Pierre Baussand, Directeur de Social Platform
  • Entretien avec Mme Lieve Fransen, Directrice de "Europe 2020 Politiques sociales" pour la Direction Générale emploi, affaires sociales et
    inclusion de la commission européenne.
  • Entretien avec M. Georg Fischer, membre de la Direction Générale emploi, affaires sociales etinclusion de la commission européenne.
  • Entretien avec M. Julien Van Geertsom, Président du Service Public Fédéral belge : Intégration sociale, Lutte contre la pauvreté, Economie sociale et Politique des grandes villes et des experts du service Politique contre la pauvreté.
  • Entretien avec Mme Barbara Helfferich, directrice de l'European Anti Poverty network.

Vendredi 17 janvier 2014 : Journée d'auditions au Conseil Général de Loire-Atlantique

  • Audition de Hervé BOCHER, Vice-Président délégué aux équilibres territoriaux et à l'action foncière et de Franck PERINET, Directeur général Territoires. Objet : la déconcentration des services mise en oeuvre depuis novembre 2013 et le service ainsi rendu aux personnes en situation de précarité ou de pauvreté.

  • Déjeuner à l'hôtel du Département avec le Président Philippe GROSVALET et Mr Alain ROBERT Vice-Président délégué aux solidarités et à l'insertion.

  • Audition de Patrick MARESCHAL, Président du conseil de développement et d'Emmanuelle GELEBART-SOUIHAT, Directrice du Conseil de Développement de Loire-Atlantique. Objet : la prise en compte de l'action sociale et la lutte contre la pauvreté dans le cadre de l'exercice de prospective "Loire-Atlantique Développement".
  • Audition Jérôme JUMEL, Directeur Solidairé Insertion. Objet : Les résultats de la recherche-action sur le non-recours aux prestations sociales et l'expérimentation du dossier unique de demande de prestations sociales.

 

 

 



 

 

Rapport sur la pauvreté
Jeudi 27 février 2014

Dans le cadre de mon rapport, j’ai souhaité porter un regard approfondi sur la pauvreté et les moyens de l’enrayer. (voir l'interview de Ouest-France du 26 février)
Pour guider la réflexion, j’ai posé comme axe privilégié la volonté de rompre la chaine héréditaire de la pauvreté. Après 9 mois de travail, 72 auditions, un déplacement auprès des institutions belges et européennes, une journée d’étude sur les approches du conseil général de Loire-Atlantique et la participation à 2 maraudes de nuit du SAMU social de Paris, j’ai pu formuler 12 préconisations s’articulant autour de trois objectifs :

Prendre conscience

Il y a nécessité de prendre conscience de la juste réalité. Aujourd’hui, un enfant sur cinq est en situation de pauvreté (un sur deux dans les zones urbaines sensibles), de plus en plus de jeunes adultes et de familles monoparentales…

Ce raz de marée silencieux de la misère côtoie une banalisation tragique qu’il convient de combattre avec opiniâtreté.

Instaurer la confiance

La stigmatisation des populations pauvres doit cesser et nous devons impérativement inverser cette tendance lourde de suspicion. C’est pourquoi il conviendrait que les versements de prestations sociales soient automatisées, et passer d’un contrôle a priori à un contrôle a posteriori simplifié. Aujourd’hui, près de 40 % de personnes en dessous du seuil de pauvreté, ne touchent pas ce à quoi elles ont droit. Désormais, la confiance doit suppléer la défiance.

Oser la fraternité

Au-delà de la solidarité, la situation est suffisamment grave pour oser la fraternité, avec un référent unique pour chaque personne en difficulté, en évitant les lourdeurs administratives insupportables, en instaurant une majorité sociale équivalente à la majorité légale pour les 18-25 ans. En combattant le fléau de l’hérédité de la pauvreté, et en considérant que dans une république comme la nôtre, ces publics en difficultés ne sont pas des assistés, mais des ayants-droit.

 

 

Contacts

Yannick Vaugrenard

S�nateur de Loire Atlantique

A Saint-Nazaire

114, av de la R�publique

44600 Saint-Nazaire

T�l.: 02 40 22 69 47

Adresse mail

A Paris

15, rue de Vaugirard

75291 Paris Cedex 6

T�l.: 01 42 34 36 87

Vous pouvez �galement utiliser notre formulaire de contact ou utiliser Facebook

Interventions film�es

Interventions film�es

S�ance en direct

S�ance en directe

Le S�nat diffuse en direct les s�ances pl�ni�res et certaines r�unions en commission. Vous pouvez regarder ces programmes en cliquant sur ce lien.